APOLLINAIRE Guillaume
Poète

Guillaume Apollinaire naît à Rome le 25 août 1880. Poête majeur du XXème siècle, il est également journaliste et critique d’art. On retiendra ses recueils de poésies : Alcools en 1913, Calligrammes entre 1913 et 1916 puis Poèmes à Lou en 1914. Il défend ardemment ses amis cubistes, fréquente Picasso, André Derain et le Douanier Rousseau. Il aime passionnément Marie Laurencin. Blessé pendant la grande guerre, affaibli, il meurt de la grippe espagnole le 9 novembre 1918 à Paris. Son poème Le Pont Mirabeau passe à la postérité lorsque Léo Ferré le met en musique.
Pour en savoir d'avantage sur le poète vous pouvez consulter les billets:
Apollinaire : Je m'émerveilleApollinaire et les cubistes et sur le couple Apollinaire-Laurencin : Les amants du Père lachaise

Durant son enfance, le jeune Apollinare de Kostrowitzky s’intéresse à toute forme d’art et fréquente assidûment les bibliothèques partout où le conduit son adolescence nomade. Arrivé à Paris en 1899, il mène une vie précaire et exerce différents métiers. Le poète fréquente une cité d’artistes le bateau Lavoir, il y fait la connaissance de Picasso, André Derain, Max Jacob. En 1907, il rencontre l’artiste Marie Laurencin avec qui il vivra une relation agitée cinq années durant. Il fait paraître, la même année, sans nom d’auteur, un roman pornographique  Les Onze Mille Verges. En 1908, Guillaume Apollinaire vît enfin de sa plume, il rédige des critiques d’art dans lesquelles il défend ses amis cubistes. En 1911, paraît son premier recueil de poèmes  le bestiaire ou le cortège d’Orphée illustré par Raoul Dufy puis en 1913, paraît le recueil Alcools. Engagé en 1914 dans l’artillerie, il rencontre, peu avant, Louise Coligny - Châtillon, cet amour lui inspira nombre de poèmes publiés en 1955 sous le titre : Poèmes à Lou. Gravement blessé en 1916, il subira une convalescence douloureuse, peu à peu, il reprendra ses activités. André Breton et Philippe Soupault le réclame comme chef de fil de l’avant garde créatrice : le futur Surréalisme ! 1917 est l’année du scandale lorsque sa pièce en 2 actes et un prologue Les mamelles de Tirésas fut jouée, le drame surréaliste ne passe pas et le public est vent debout, la même année il rencontre et épouse Jacquelien Kolb. Quelques mois avant de s’éteindre, paraîtra Calligrammes sorte de poèmes graphiques qui résume l’immense talent du poète, Apollinaire sera emporté par la grippe espagnole le 9 Novembre 1918.

Thématiques associées : Littérature  XXème siècle  Poésie