BUGATTI Ettore
Industriel de l'automobile (cénotaphe)

Une légende urbaine veut que le pionnier de l’automobile Ettore Bugatti soit enterré au cimetière du Père Lachaise ! Il n'en rien ! Celui-çi repose, ainsi que les autres membres de sa famille, au cimetière de Dorlisheim en Alsace.
Bien que né dans une famille d'artistes, Ettore commence sa formation à 1898 dans une fabrique de cycles et tricycles. Il fabrique son premier tricycle à moteur puis en 1900 sa première automobile. En 1901 il s'installe en Alsace où le fabricant De Dietrich lui confie la responsabilité technique de sa fabrication de voitures. De 1904 à 1906, il s’associe avec Mathis pour produire ses propres voitures sous le nom de Mathis-Hermes. En 1907 il travaille pour Deutz à Cologne et construit dans sa cave un véhicule léger qu'il produira plus tard sous son propre nom. En 1909, il s'installe à Molsheim et commence la production de son modèle T13. Au début de la première guerre mondiale, il s’exile à Milan puis vient à Paris où il développe des moteurs d'avion. À l'issue de la guerre il reprend son activité à Molsheim. En 1920 et 1921, Bugatti remporte les 24 heures du Mans et quatre victoires à Brescia. Au début des années 30, il construit un autorail puis en 1934 commence la production de la fameuse Bugatti type 57 dont la carrosserie a été dessinée par son fils Jean. En 1936, endetté et déçu par les grèves Ettore confie la direction de l'usine à son fils.

Thématiques associées : XXème siècle  Industrie