CAILLEBOTTE Gustave
Peintre

Gustave Caillebotte est né le 19 août 1848 à Paris. Héritier d’une importante fortune familiale, il s’adonne à plusieurs passions : le nautisme, la philatélie, l’horticulture et surtout la peinture. Peintre plus réaliste qu’impressionniste, on retient Les raboteursde parquet en 1875 et Rue de Parispar temps de pluie en 1875. Mécène, organisateur d’expositions, il détient une importante collection d’oeuvres de peintres de son époque. Sa disparition, le 21 janvier 1894 est un grand malheur pour les impressionnistes qui non seulement perdent un ami mais également un grand protecteur.
Pour plus d'information concernant Gustave Caillebotte, vous pouvez lire le billet : Gustave Caillebotte, la binette et le pinceau

Pied de nez aux institutions artistiques, Caillebotte rédige un testament dans lequel est stipulée sa volonté de léguer à l’état sa collection de peinture impressionniste, ces mêmes peintres ayant été refusés systématiquement par le Salon Officiel. La collection de 67 tableaux de Degas, Cézanne, Manet, Monet, Renoir, Pissarro et Sisley doivent rejoindre, 17 ans après la mort de Caillebotte, les collections publiques. Ce legs dont Auguste Renoir est l’exécuteur testamentaire, soulève de vives protestations de la part des académiques avec à leur tête le peintre Jean-Léon Gérôme. Finalement, l’état accepte une partie du legs et Martial Caillebotte, frère du peintre, conserve le reste. Le musée du Luxembourg construit une annexe afin de présenter la collection réduite à 38 œuvres. En 1947 la collection déménage au Jeu de Paume puis au musée d’Orsay en 1986.

Thématiques associées : Art  XIXème siecle