CHAMPOLLION Jean-François
Égyptologue

Jean François Champollion nait à Figeac le 23 décembre 1790. Considéré comme le père de l’égyptologie, il déchiffre les hiéroglyphes et découvre l’histoire des pharaons lors d’une expédition qui remonte le Nil jusqu’à la Nubie. En 1826, Champollion est nommé conservateur du département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre et en 1831, il enseigne l’égyptologie au collège de France. Il meurt le 4 mars 1832 à Paris.
En 1799 est découvert un fragment de stèle gravée, datant du IIe siècle après J.C, nommée : la pierre de Rosette. Cette découverte va passionner l’Europe et déclenche une course au déchiffrement des hiéroglyphes. Le jeune Champollion, enfant surdoué, est passionné par l’Egypte et décide très tôt de consacrer sa vie à l’étude de cette lointaine et exotique civilisation. Il étudie à l’école spéciale des langues orientales à Paris et apprend le copte, le sanscrit, le Perse, l’Arabe et l’hébreu. En 1809, il est nommé professeur à l’Université de Grenoble. Il poursuit ses recherches de manière effrénée et émet l’hypothèse qu’il existe deux sortes de hiéroglyphes : les idéogrammes pour exprimer une idée et les phonogrammes pour les sons. En 1821, il est enfin en mesure de déchiffrer les noms de Ptolémée et de Cléopâtre puis ceux du dieu Râ, de Ramsès et de Thoutmôsis. En 1822 il officialise sa découverte ; l’égyptologie est née!

Thématiques associées : Sciences  XIXème siecle