COMTE Auguste
Philosophe

Le philosophe Auguste Comte est né le 19 janvier 1798 à Montpellier. Père fondateur de la pensée positiviste et de la sociologie, il est à l’origine de la loi des trois états, concept qui démontre que la connaissance humaine passe par 3 états : théologique, métaphysique et positif dans l'évolution individuelle ou générale de l'humanité. Il meurt à Paris le 5 septembre 1857.
Ce grand philosophe est également un grand dépressif, son état psychique l’oblige régulièrement à interrompre ses recherches. Entre 1830 et 1842, il publie quatre volumes qui réunissent son cours de philosophie positive. Ses opinions politiques républicaines sont un frein à l’obtention d’un poste à l’école polytechnique, néanmoins il accède aux postes de répétiteur en 1832 puis d'examinateur en 1836. Sa pensée philosophique prend une forme religieuse, il fonde « la religion de l’humanité » et adhère aux idées révolutionnaires la même année. Le collège de France crée à sa demande une chaire d’histoire générale des sciences positives. Partisan du coup d’état de 1851 semant le trouble parmi ses élèves et finit par perdre son poste à l’école polytechnique. Isolé, il publie Le catéchisme positiviste en 1852 et La synthèse subjective en 1856. Il fera de nombreux adeptes au Brésil, Ordem e progresso soit « Ordre et Progrès » la devise inscrite sur leur drapeau en référence au grand philosophe éclairé.

Thématiques associées : XIXème siecle  Philosophie