COROT Jean-Baptiste Camille
Peintre

Le peintre au grand cœur, Jean Baptiste Corot est né à paris le 16 Juillet 1796. Bien que de formation classique, il est le premier à installer son chevalet à Barbizon, il est donc assez difficile de rattacher Corot à une école. Il peint essentiellement des paysages, "Souvenir de Mortefontaine" (musée du Louvre) et des portraits, "Femme à la perle" (musée du Louvre). Sa peinture est très recherchée de son vivant, si bien qu’on le gratifie d’être le peintre le plus copié par les faussaires de son temps. Jean Baptiste Corot meurt à Paris le 22 février 1875.
Corot et les faussaires, c’est une longue histoire d’amour ! À la fin de sa vie, Corot accède à une cote de popularité très importante auprès des marchands et collectionneurs. Attirés par le succès, les faussaires produisent une quantité astronomique de faux qui inondent le marché. On estime aujourd’hui que plus de 10 000 faux Corot sont en circulation à travers le monde. Parfois, il arrive au maître, connu pour son grand cœur, de pourvoir à la misère de ses jeunes confrères en signant leurs toiles après quelques corrections. Un déluge de faux inonda le marché de l’art peu après sa mort.

Thématiques associées : Art  XIXème siecle