DELACROIX Eugène
Peintre

Eugène Delacroix, peintre de l’école romantique, est né le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice. Il puise son inspiration dans la littérature : " La barque de Dante" en 1822, les évènements historiques : "La liberté guidant le peuple" en 1830 ainsi que ses voyages en Afrique du Nord : "Femmes d’Alger" en 1834. Le traitement de la lumière dans sa peinture annonce l’impressionnisme à venir. Il meurt à Paris le 13 août 1863 et Charles Baudelaire, son fidèle admirateur écrira après sa mort : « Quel est donc ce je ne sais quoi de mystérieux que Delacroix, pour la gloire de notre siècle, a mieux traduit qu’un autre ? C’est l’impalpable, c’est le rêve, c’est les nerfs, c'est l’âme. »
Eugène Delacroix a écrit « le premier mérite d’un tableau est d’être une fête pour l’œil » pourtant ce ne fut pas toujours le cas aux yeux de ses contemporains. Au salon officiel de 1827, il expose un tableau à la fois sensuel et terrible, La mort de Sardanapale, d’une hauteur de 3,92 m. et 4,96 m. de largeur. À l’approche de ses ennemis, le roi se donne la mort entraînant dans son suicide, hommes, femmes et animaux ; la ville entière est dévorée par les flammes. Les couleurs flamboyantes, la sensualité et l’horreur de la scène font scandale, l’artiste est victime de moqueries et d’insultes. Peu défendu par ses amis romantiques, Delacroix écoeuré remporte sa toile. Cette toile subit de nombreux aléas, cachée pour ne pas exciter la révolte du peuple, exposée puis retirée de la vue du public à nouveau, elle figure aujourd’hui en bonne place parmi les chefs d’œuvre du musée du Louvre.

Thématiques associées : Art  XIXème siecle