DODU Juliette
Héroïne de la guerre de 1870

L’espionne Juliette Dodu est née à Saint-Denis de la Réunion le 15 juin 1848. Son héroïsme est probablement une supercherie inventée par un journaliste en mal de sensation durant le siège prussien de 1870, néanmoins, Juliette Dodu est la première française à recevoir la médaille militaire ainsi que la légion d’honneur à titre militaire. Elle meurt à Clarens le 28 octobre 1909.
La petite localité de Pithiviers est assiégée par les prussiens le 20 septembre 1870. La jeune Juliette, alors agée de 22 ans, est enfermée au deuxième étage du bureau du télégraphe avec toute sa famille, c’est alors qu’elle a l’idée ingénieuse d’opérer une dérivation du fil télégraphique. Durant 17 jours, elle communique aux autorités françaises la position des prussiens. Lorsque la dérivation est découverte par l’occupant, elle est condamnée à mort. L’armistice tombe à point nommé, la jeune héroïne a la vie sauve. Dans son ouvrage Les beaux mensonges de l’histoire, le journaliste Guy Breton prétend que l’histoire de Juliette Dodu a été inventée par un journaliste du Figaro commandité par son directeur. De nombreuses incohérences parcourent cette histoire notament la présence prussienne à Pithiviers aux dates indiquées par l’article et l’absence totale de documents relatant la condamnation à mort de Juliette Dodu. Héroine ou mystification, l’histoire reste charmante.

Thématiques associées : Armée  XIXème siecle