DUNCAN Isadora
Danseuse

La célèbre danseuse Isadora Duncan est née le 26 ou 27 mai 1877 à San Francisco. Au début des années 1900, elle révolutionne les codes de la danse académique. Inspirée par l’art hellénistique, elle libère le corps des contraintes vestimentaires afin de révéler le geste naturel et fait de la danse, non un art, mais une expérience totale. Elle crée plusieurs écoles et inspire de nombreux artistes. Femme libre sur tous les plans, sa vie personnelle est néanmoins traversée par des drames. Isadora Duncan meurt tragiquement le 14 septembre 1927.
Pour en savoir d'avantage sur cette artiste, vous pouvez consulter le billet : La journeé de la femme
Depuis sa tendre enfance, Isadora Duncan refuse les codes et les contraintes de tout ordre. Elle tente, par la danse, de libérer le corps et l’esprit des dogmes académiques. Elle exclut toute tentative de récupération économique de son art. La danse n’est pas pour Isadora Duncan juste une expression artistique de spectacle mais une philosophie, un idéal de vie libre et personnel. Elle aura sur son temps une influence libératrice, soutenue par son aînée Loïe Fuller, fera l’admiration des salons et des créateurs de son temps. La sculpture de Joe Davidson et d’Antoine Bourdelle, les dessins de Franz Waldraff, le piano de Walter Rummel vont rendre hommage au génie de la danseuse. Elle fonde des écoles, en Allemagne, en France et en Russie, s’engage pour une société plus juste surtout en faveur des enfants. Suite à la mort tragique de ses deux enfants, elle adopte six jeunes filles qui accompagneront ses chorégraphies. Isadora Duncan est considérée comme l’une des plus grandes aventurières de son temps, une femme à l’avant garde du mouvement féministe.

Thématiques associées : Spectacle  XIXème siecle