ERNST Max
Peintre

Mon œuvre doit suffire pour ceux qui savent voir dit Max Ernst, né le 2 avril 1891 à Bruhl en Allemagne. Peintre majeur des mouvements Dada puis Surréaliste, sa peinture réaliste explore des mondes oniriques et fantastiques. Il expérimente différentes techniques : peinture, photomontage, collage ou la pratique du frottage qu’il invente en 1925. Ami d’Eluard et Juan Miro, c’est au contact de Giacometti qu’il s’initie à la sculpture. Exilé aux Etats Unis en 1940, il contribue à la naissance de l’expressionnisme abstrait. En 1954, il accède à une reconnaissance internationale lorsqu’il obtient le grand prix de la biennale de Venise et de facto se fait exclure du mouvement Surréaliste. L’artiste meurt à Paris le 1er avril 1976.
Max Ernst pour qui « l’art est un jeu d’enfant » entame en 1910 des études en philosophie avant de se consacrer à la peinture. Proche du mouvement artistique « Blaue reiter » il expose en 1913 des œuvres dans un style expressionniste, la même année il s’installe à Paris et rencontre la fine fleur culturelle dont Guillaume Apollinaire. Lorsque la guerre éclate en 1914, Ernst intègre l’armée allemande. Quand les canons se taisent, il fonde avec Jean Arp, le groupe Dada de Cologne, la rencontre en 1919 avec la peinture de Giorgio de Chirico va grandement impressionner le jeune artiste. A Paris de nouveau, Ernst trouve refuge chez Paul et Gala Eluard, en 1925 et invente la technique du frottage, un art aléatoire qui n’est pas sans déplaire au mouvement surréaliste d’André Breton qu’il fréquente. À partir de 1933, Ernst pratique diverses techniques comme le collage et s’initie à la sculpture avec Giacometti. Les canons de la guerre se font de nouveau entendre, l’artiste fuit la France pour les Etats-Unis. En 1940, il se marie brièvement avec Peggy Guggenheim. Considéré comme le père de l’expressionnisme abstrait, Ernst vit à New York auprès de ses amis Marcel Duchamp et Marc Chagall. En 1946 il rencontre et épouse l’artiste Dorothea Tanning puis cinq ans plus tard, ils s’installent en France. Suite à l’obtention du grand prix de la biennale de Venise en 1954, Max Ernst se fait exclure du mouvement surréaliste, qu’importe, la reconnaissance est maintenant internationale, New York lui offre en 1975 une grande exposition. Max Ernst meurt le 1er avril 1976 à Paris emportant avec lui le mystère de sa peinture.

Thématiques associées : Art  XXème siècle