GHASSEMLOU Abdul Rahman
Homme politique irano-kurde

Abdul Rahman Ghassemlou est né le 22 décembre 1930 à Urmia, capitale de la province de l’Azerbaïdjan occidental en Iran. Economiste de formation, polyglotte, Ghassemlou devient en 1973, secrétaire général du PDKI (parti démocratique du Kurdistan d’Iran). Le 13 juillet 1989 à Vienne, le dirigeant est assassiné par les services secrets iraniens lors d’une réunion de négociation avec des émissaires du gouvernement de Téhéran. Le grand héros de la cause kurde est enterré au Père Lachaise le 20 juillet 1989 en présence de nombreuses personnalités et d’anonymes.
Abdul Rahman Ghassemlou adhère très jeune au Parti démocratique du Kurdistan iranien. Il part étudier à Paris puis en Tchécoslovaquie et il obtient un doctorat en sciences économiques puis enseigne à l’université de Prague. Rentré en Iran en 1952, il milite activement pour la cause kurde. En février 1979, la république islamique est proclamée en Iran par l’ayatollah Khomeini après l’éviction du Shah. Le PDKI pense pouvoir tirer parti de cette révolution mais il n’en est rien, l’imam Khomeini déclare la guerre au Kurdistan, la répression contre le peuple kurde sera d’une extrême violence. Durant la guerre Iran-Irak (1980-1988), les kurdes se trouveront pris en étau, chacune de ses deux puissances profitant de l’état de guerre pour réduire en cendre ce peuple insoumis. Lorsque la guerre prend fin, l’Iran abattu tente de renouer avec le Kurdistan et entame des négociations. C’est lors d’une réunion de négociation, le 13 juillet 1989 à Vienne qu’Abdul Rahman Ghassemlou et deux de ses collaborateurs sont froidement assassinés par les services secrets iraniens.

Thématiques associées : Politique  XXème siècle