HAHNEMANN Samuel
Créateur de l'homéopathie

Le médecin allemand Christian Hahnemann est né le 10 avril 1755 à Meissen en Saxe. Ce grand savant est le père de l’homéopathie qu’il découvrit en 1796. Il publie en 1810, le premier volume de L’Organon de l’art de guérir dans lequel il explique sa doctrine. Malgré ses victoires, Hahnemann subit de virulentes critiques de la part de la faculté. Il meurt à Paris le 2 juillet 1843.
En 1790, à l'occasion d'un travail de traduction de Lectures de la Matière médicale de William Cullen, Christian Hahnemann émet des doutes concernant les propos de l’auteur et décide de tester sur lui les bienfaits du quinquina évoqué par Cullen. A chaque absorption de cette drogue, apparaît des épisodes de fièvres, il lui vient donc l’idée de traiter le mal par le mal, la loi de similitudes d’Hippocrate. Il décide de mener des expériences et malgré les échecs, il persévère et améliore sa technique. Dès 1800, Hahnemann prescrit des préparations en doses infinitésimales, en 1821 il possède 66 remèdes avérés. A Leipzig, il donne des conférences qui suscitent un grand intérêt mais provoquent également moqueries et quolibets. Il se réfugie auprès du duc d’Anhalt-Kothen et devient son médecin attitré jusqu’en 1835. Peu avant en 1834, il rencontre Marie Mélanie d’Hervilly, venue le voir pour soigner sa phtisie. Malgré leur grande différence d’âge, ils s’éprennent l’un de l’autre, Marie Mélanie devient sa femme mais aussi son élève et son assistante. C’est à Paris dans le 7ème arrondissement qu’il installe son cabinet, le succès ne se fait pas attendre, patients et médecins s’y pressent. Hahnemann s’est donné corps et âme au progrès de son art mais à l’âge de 88 ans il tombe malade et meurt le 2 juillet 1843. Le Buste figurant sur la tombe de Hahnemann est l'oeuvre du sculpteur David d'Angers.

Thématiques associées : Santé  XVIIIème siècle