HEDAYAT Sadegh
Écrivain iranien

L’auteur iranien Sadegh Hédayat est né le 17 février 1903 à Téhéran. Le traducteur et intellectuel est un écrivain précurseur de la littérature persane moderne. Le roman insolite et onirique, “La chouette aveugle”, paru en France en 1953 enchante les surréalistes. Ecrivain pessimiste, désespéré, il est épouvanté toute sa vie par la bêtise et la folie des hommes. Il met fin à ses jours le 4 avril 1951 à Paris.
Né dans une famille aristocratique dont plusieurs membres travaillent au sein du gouvernement, Sadegh Hédayat fait une partie de sa scolarité dans une école catholique française à Téhéran.
En 1925, il quitte l'Iran pour la Belgique et commence des études en vue de devenir ingénieur puis entame à Paris des études d'architecture.
En 1927, seul et dépressif, il tente de metre fin à sa vie en se jetant dans la Marne.
Sans diplôme après cinq ans d'études en Europe, il rentre en Iran à l'été 1930.
Par la suite, Hédayat consacre sa vie à l'étude de la littérature occidentale ainsi qu'à l'histoire et à la culture iranienne.
Durant sa courte vie littéraire, il publie de nombreuses nouvelles, deux drames historiques, une pièce de théâtre, des études littéraires, des études sur la culture persane et se consacre également à la traduction. On assimile souvent l’art d’Hedayat à celui du grand Omar Khayyam. C’est un regard la fois poétique, ironique et désespéré qu’il jette sur le monde, il est fasciné par le folklore iranien et les auteurs occidentaux tel que Virginia Woolf ou Edgard Poe. En 1936 Hédayat voyage en Inde pendant deux ans et demi où il découvre l'hindouisme et le bouddhisme.
De retour en France en 1950, il se suicide dans son appartement du 18ème arrondissement de Paris, le 4 avril 1951.

Thématiques associées : Littérature  XXème siècle