KARDEC Allan
Spirite

Hippolyte Léon Denizard Rivail, alias Allan Kardec né 3 octobre 1804, est un théoricien du spiritisme, en 1857 il en édicte l’enseignement dans Le livre des esprits . C’est en 1855 qu’il assiste, médusé et conquis, à sa première séance de communication avec les morts. Dès lors, il n’aura de cesse de perfectionner cette pratique pour en tirer un véritable enseignement spirituel. La pratique spirite attire un nombre grandissant d’adeptes et parmi eux, des noms prestigieux comme celui du père éploré : Victor Hugo. Allan Kardec devient lui-même un pur esprit, il meurt le 31 mars 1869 à Paris. Des milliers de visiteurs, venus du monde entier, viennent quotidiennement fleurir la tombe du guide spirite, l’une des plus visitée du cimetière.
« Le vrai spirite n’est pas celui qui croit aux manifestations, mais celui qui met à profit l’enseignement des esprits. Rien ne sert de croire, si la croyance ne fait pas faire un pas en avant dans la voie du progrès… » Voilà l’un des préceptes de l’enseignement d’Allan Kardec, chef de file du spiritisme. Lorsque cette pratique débarque en Europe, elle consiste uniquement à rentrer en communication avec les esprits des morts, Léon Rivail alors traducteur de manuels pédagogiques, assiste à sa première séance en 1855 laquelle changera le cours de sa vie. C’est durant une séance que son ange gardien lui révèle le nom d’Allan Kardec en référence à l’une de ses vies antérieures. Allan Kardec communique avec des esprits éclairés, il tire de cette pratique un véritable enseignement spirituel. En 1857, il formalise sa doctrine dans Le livre des esprits et Le livre des médiums en 1861 ainsi que L’évangile selon le spiritisme en 1864, Le ciel et l’Enfer en 1865 et La Genèse selon le spiritisme en 1868. À l’heure où les tables tournantes font l’attraction dans les salons parisiens, Victor Hugo, Théophile Gautier, Arthur Conan Doyle figurent parmi les plus prestigieux défenseurs et pratiquants du spiritisme. Aujourd’hui cette science ou philosophie est pratiquée dans le monde entier, le Brésil est la terre la plus fertile de la doctrine spirite, plus de 6 millions de brésiliens se disent adeptes.

Thématiques associées : Spiritualité  XIXème siecle