PIAF Édith
Chanteuse

"Allez venez Milord, vous asseoir à sa Table!" Elle s’appelle Edith Piaf. Née le 19 décembre 1915 à Paris dans le plus grand dénuement, elle grandit dans la rue où elle interprète les airs populaires de l’époque. Du pavé à la scène, il n’y a qu’un pas que sa voix puissante et singulière lui fait franchir. Piaf vit et chante l’amour, ses joies et ses douleurs, La vie en rose, l’hymne à l’amour, mon légionnaire résonne de L’Olympia parisien au Carnegie Hall new-yorkais. Malade, elle s’éteint le 10 octobre 1963 à Grasse. Edith Piaf est l’étendard de la musique française à travers le monde.

La « môme Piaf » est née le 19 novembre 1915 à Paris. Enfant, elle vit dans une grande misère et chante dans la rue. Elle fait la connaissance de Raymond Asso, qui fera d’elle une véritable artiste de music-hall, ainsi que de Marguerite Monnot sa fidèle pianiste et compositrice. Le succès est rapide, elle décroche les grandes salles parisiennes. Jean Cocteau, son ami, écrit pour elle la pièce Le bel indiférent. Au Moulin rouge, en 1944, un homme fait la première partie de son spectacle, son nom : Yves Montant! Leur idylle durera 2 années, pendant lesquelles Edith sera son mentor. En 1948, à New York, elle fait la connaissance du champion du monde de boxe : Marcel Cerdan. C’est l’amour fou, elle écrit pour lui L'hymne à l’amour, qu’elle interprète pour la première fois en septembre 1949. Marcel Cerdan trouve la mort dans un accident d’avion le mois suivant, Edith s’effondre, éperdue de chagrin. Un jeune homme rentre au service de la chanteuse. Son nom : Charles Aznavour, il lui écrit des chansons, elle le forme pour la scène. En 1952, un certain Gilbert Bécaud lui écrit "Je t’ai dans la peau". En 1956, elle épouse Jacques Pills, le mariage ne tiendra pas, la même année elle triomphe au Carnegie Hall. Son état de santé est désastreux, mais le cœur marche toujours ; elle s’éprend de Georges Moustaki qui lui écrit la chanson Milord. En 1961, elle donne une longue série de concerts mémorables à l’Olympia. Son état de santé se dégrade dangereusement, cependant elle trouve le moyen d’épouser le bellâtre Théo Sarapo. Edith Piaf meurt à Grasse, la France est en deuil et garde au cœur La vie en rose.