PISSARRO Camille
Peintre

« L’humble et colossal Pissarro » comme le qualifiait Paul Cézanne est né le 10 juillet 1830 à Saint Thomas aux Antilles encore danoises. Camille Pissarro est considéré comme un des pères fondateurs de l’impressionnisme. Il peint essentiellement des scènes rurales, des paysages, des ports, puis tardivement des vues urbaines de jour comme de nuit. Installé non loin de Pontoise, dans la région du Val d’Oise, Pissarro attire en ces lieux, Paul Cézanne, Paul Gauguin, Vincent Van Gogh. Ses œuvres sont présentes dans les plus grands musées du monde, comme au Musée d’Orsay à Paris. Camille Pissarro meurt le 13 novembre 1903 à Paris.
Camille Pissarro a dit : « Je suis le primitif d’un nouvel art» autrement dit celui qui rompt avec l’art académique et libère l’expression de la lumière en peinture soit : l’impressionnisme. Installé à Paris, il suit les cours de la prestigieuse Académie Suisse. Il découvre Eugène Delacroix, Gustave Courbet et Dominique Ingres, mais également Jean Baptiste Corot, auprès duquel il étudie et qui l’influence grandement. Afin de se démarquer de ses condisciples, il choisit la région du Val d’Oise, aux alentours de Pontoise, pour exercer ses talents de peintre paysagiste ; pas moins de 300 tableaux et dessins y verront le jour entre 1866 et 1883. Paul Cézanne, Vincent Van Gogh et Paul Gauguin viendront tout à tour peindre à ses cotés. Pissarro concentre son activité, comme Jean François Millet autre maître admiré, autour de thèmes champêtres, scènes villageoises, travaux des champs, ports fluviaux (Dieppe, Rouen, Le Havre). La rencontre avec Paul Signac, peintre pointilliste, soufflera un vent nouveau sur sa peinture jusqu’en 1890. Plus tardivement, Pissarro se penche sur des paysages urbains, les larges avenues parisiennes, les lumières de la ville, les boulevards encombrés, l’architecture haussmannienne. Il meurt à Paris le 13 novembre 1903.

Thématiques associées : Art  XIXème siecle