POULENC Francis
Compositeur

Le compositeur Francis Poulenc est né le 7 janvier 1899 à Paris. Ses amis, Apollinaire, Cocteau, Max Jacob ou Paul Eluard lui inspirent nombre de partitions. Très impressionné par Stravinsky, il fait partie du groupe des Six, influencés par Eric Satie et Jean Cocteau. Poulenc compose 200 mélodies : opéra, ballets, œuvres religieuses et instrumentales. Son style musical est à l’image de l’homme : fantaisiste ou grave, emprunt de spiritualité, aujourd’hui encore le répertoire de Francis Poulenc est joué partout dans le monde. Il s’éteint à Paris en 1963.
« Le plus français des musiciens français » dira de lui Jean Roy. Francis Poulenc est né en 1899 dans une famille d’industriel, point de conservatoire pour le jeune Francis, mis au piano par sa mère dès l’âge de 5 ans, il sera l’autodidacte de la famille. En 1911, il découvre Igor Stravinsky ; ce compositeur laissera une empreinte considérable sur le travail du jeune prodige. Toute sa vie, écrivains et poètes souffleront au compositeur ses plus belles mélodies. C’est ainsi qu’à l’âge de 19 ans, il met en musique Le bestiaire ou le cortège d’Orphée, Les mamelles de Tirésias en 1947, des textes d’Apollinaire, son poète préféré. Plus tard, Max Jacob (quatre poèmes pour clarinette et basson 1922), Jean cocteau (La voix humaine 1958), Eluard (Tel jour, telle nuit 1937) , Louise de Villmorin (Les fiancailles pour rire 1942) viendront nourrir son répertoire. En 1920, il fait partie du groupe des Six (1916-1923), groupe influencé par les idées de Cocteau et Satie, ils composeront ensemble en 1921 le ballet Les mariés de la tour Eiffel d’après un livret de Cocteau. L’œuvre de Poulenc est à la fois fantaisiste et légère comme lorsqu’il compose L’histoire de Babar le petit éléphant de Jean de Brunhoff (ID) mais aussi empreint de religiosité et de tristesse dans Le dialogue des carmelites, tiré du texte de Georges Bernanos. Au total, 200 mélodies, aussi bien ballets, Opéras, œuvres religieuses et instrumentales seront jouées à Paris mais également dans tous les temples de la musique classique à travers le monde. Francis Poulenc, ayant vécu sous le signe de la musique et la poésie, s’éteint en 1963 dans son appartement parisien.

Thématiques associées : Musique  XXème siècle