SIGNAC Paul
Peintre

L’artiste néo-impressionniste et libertaire Paul Signac est né à Paris en 1863. Avec Paul Seurat, il participe à l’avènement du Pointillisme, méthode qui consiste à accumuler des petits points sur la toile, sans mélanger les couleurs, le tout formant une image. Artiste paysagiste, il développe une prédilection pour les paysages marins de Bretagne et de méditerranée, sa peinture harmonieuse et lumineuse dégage une forte impression de calme. Ami de Pissarro, Paul Matisse, Maurice Denis, il s’éteint à Paris le 15 août 1935.
En 1880, le jeune Signac quitte définitivement les bancs du Lycée pour devenir artiste peintre, autodidacte, il étudie les œuvres de ses aînés Manet, Monet et des impressionnistes et peint ses premières toiles à Montmartre en 1882. En 1883, il fait connaissance avec Paul Seurat avec lequel il établira des rapports étroits d’amitié et de travail. Au contact de son ami, Signac fait sienne la technique du divisionnisme autrement appelé pointillisme. En 1884, il expose avec le groupe des artistes indépendants dont il deviendra le président en 1908. Il rencontre Camille Pissarro et expose à ses côtés dans la dernière exposition du groupe impressionniste. Il découvre Saint-Tropez, s’y installe et y peint de merveilleux paysages marins baignés de soleil : La bouée rouge en 1895, Femmes au puits en 1895. La lumière des lieux est propice à la peinture, Paul Matisse et Maurice Denis vont bientôt le rejoindre. A la fin de la grande guerre, il devient peintre officiel de la marine et peint une série de 100 ports de France durant 2 ans. Il meurt à Paris le 15 août 1935 à l’âge de 71 ans.

Thématiques associées : Art  XIXème siecle